2 assiettes

10 mai 2014

Deux dessins reprennent l’idée de la série « Peinte à la main ». Réalisés en 2010, ces deux dessins, « La molaire » et « Les intestins » mettent en scène Marie-Claude avec des douleurs qui étaient présentes à cette période.

la molaireAles intestinsA

Premier portrait en couleur

10 mai 2014

Buda6

Ce triptyque de bonne dimension (chaque partie fait 100 cm sur 70 cm, soit un format total de 2,10 m sur 1 m) est ici photographié avec de nombreux reflets. Parmi les reflets, on distingue un diptyque au fusain que Marie-Claude a réalisé en 2013 : portrait de Yu Haï (ex-directeur du département art et communication de l’Université Eurasia à Xi’an) et son épouse imaginaire. Ce grand triptyque, peint il y a maintenant plusieurs années (6 ou 7) est le premier portrait de Marie-Claude en couleur et est apparu après la fin des portraits-romans.

 

BLANCHE NEIGE

17 octobre 2008

bn1.jpg

Blanche Neige fut présenté en septembre 2008 au musée de l’Université Eurasia de Xi’An (Chine) dans le cadre d’une exposition présentant des oeuvres de professeurs de l’Ecole Supérieure d’Art du Havre et de professeurs d’Eurasia.

bng.jpg

bnd1.jpg

 

bnd2.jpg

 

bnd3.jpg

La peinture, un polyptique de six panneaux mesurant chacun 60X40 cm, fut léguée à l’Université Eurasia.

bnpeinture.jpg

 

bnp1.jpg

Lorsque je m’allonge et ferme les yeux, je me souviens de la première fois, de ses premiers mots.

bnp2.jpg

Je ne peux plus vivre sans te voir. Tu es en sécurité avec moi. Je t’aime plus que tout au monde.

bnp3.jpg

Je ferme les yeux et je peux le voir. Il est là, près de moi, comme il était là, il y a vingt ans. Je t’aime Blanche neige.

bnp4.jpg

bnp5.jpg

bnp6.jpg

CIRCUS MUNDI

15 juin 2008

2.jpg

CIRCUS MUNDI est une installation qui a évolué et a été exposée durant dix années. Sa version finale comportait des panneaux peints recto-verso. La partie extérieure des panneaux était constituée de portraits de nos trois enfants et du logo de CIRCUS MUNDI. La partie intérieure était composée de trois grands triptyques image et texte. Marie-Claude apparaît dans chacun de ces panneaux affublée d’un nez de clown. Dans le premier diptyque, elle est accompagnée de nos deux filles qui portent, elles aussi, un nez de clown.

Le blog CIRCUS MUNDI raconte l’histoire, de sa création à sa destruction, de cette installation itinérante.

a.jpg

b.jpg

c.jpg

z.jpg

AINSI SOIT-IL

14 juin 2008

ainsisoitil.jpg

« Ainsi soit-il » est la première peinture de la série des romans-peintures à être peinte sur un panneau de bois. C’est également le texte le plus court de tous les romans-peintures. Le trait de liaison absent entre les deux premiers mots crée une ambigüité sur le sens du texte (religieux ou profane). Ce diptyque préfigure l’ensemble réalisé pour CIRCUS MUNDI. Cette peinture sera exposée à Vattetot-sur-mer, à Laons puis à Canteleu avant d’arriver dans l’église Saint Martin de Canteleu.

Une autre pièce qui prépare à l’ensemble faisant partie de CIRCUS MUNDI, est le polyptyque « J’ai voulu » dans lequel pour la première fois les portraits de nos trois enfants côtoient le visage de Marie-Claude.

jai.jpg

jai1.jpg

jai3.jpg

ROMANS-PEINTURES

10 juin 2008

C’est lors d’une exposition à la galerie SMP, à Marseille, en 2002 (« Les marottes du commis-voyageur »), que furent présentées pour la première fois des peintures issues de la série des « romans-peintures ». Ces diptyques peints en noir et blanc à l’acrylique (avec fond blanc à la glycéro brillante) sur papier étaient systématiquement composés d’un portrait de Marie-Claude à gauche sur fond blanc et d’un texte peint en blanc sur fond noir à droite. Les textes étaient écrits à partir d’extraits de romans-photos recomposés.

peinturespage4.jpg

ilparat.jpg

pourlemoment.jpg

peinturedesbaisers.jpg

peinturesijelaime.jpg

jenemesouvienspas.jpg

PEINTE A LA MAIN, 2001

30 mars 2008

assiette1.jpg
assiette2.jpg
assiette3.jpg
assiette4.jpg
assiette5.jpg
assiette6.jpg
assiette7.jpg
assiette8.jpg
assiette9.jpg
assiette10.jpg
assiette11.jpg
assiette12.jpg

MARIE-CLAUDE

26 mars 2008

C’est en 1998, dans le centre d’art « L’œil de poisson » dépendant du complexe Méduse, à Québec, et dans le cadre de l’exposition « Loin d’ici » (exposition présentant des travaux des cinq artistes d’Art Seine Tri.D), que fut présentée l’installation « MARIE-CLAUDE ».

marieclaude.jpg

Descriptif : un ensemble de silhouettes de bois, peintes en noir, blanc et gris, est mêlé à de véritables objets noirs, blancs et gris. Parmi ces silhouettes, deux portraits en buste d’une femme, couverts d’un voile de tulle blanc ou d’un voile de tulle noir, tous deux parfumés. Au fond quatre photographies en noir et blanc posées contre le mur. La femme est en robe de mariée. A gauche et à droite de l’installation, deux petits hauts-parleurs diffusent, en stéréophonie, un dialogue de femme, celui de Marie-Claude.

tnn04.jpg

tnn05.jpg

tnn07.jpg

tnn06.jpg

MARIE : Comment me trouves-tu ?
CLAUDE : Tu es belle
MARIE : Tu trouves que je suis jolie ?
CLAUDE : Tu me plais
MARIE : Viens
CLAUDE : Je t’aime
MARIE : Moi aussi
CLAUDE : Comment me trouves-tu ?
MARIE : Tu es belle
CLAUDE : Tu trouves que je suis jolie ?
MARIE : Tu me plais
CLAUDE : Viens
MARIE : Je t’aime
CLAUDE : Moi aussi
MARIE : Comment me trouves-tu ?
CLAUDE : Tu es belle
MARIE : Tu trouves que je suis jolie ?
CLAUDE : Tu me plais
MARIE : Viens
CLAUDE : Je t’aime
MARIE : Moi aussi
CLAUDE : Comment me trouves-tu ?
MARIE : Tu es belle
CLAUDE : Tu trouves que je suis jolie ?
MARIE : Tu me plais
CLAUDE : Viens

etc.

tnn03a.jpg

tnn03b.jpg

tnn02.jpg

CINQ VIERGES, RIZ, L’EAU DES LARMES

21 mars 2008

5viergesnb.jpg

En 1993 fut présentée à Saint Valery sur Somme, dans le cadre de l’exposition « Le grenier à … » organisée par RH2, l’installation « CINQ VIERGES, RIZ, L’EAU DES LARMES ». Cinq photographies en noir et blanc d’une hauteur d’environ deux mètres étaient fixées au mur, chacune au-dessus d’un néon sur lequel était écrit un vers d’un poème de Maurice Maeterlinck. Au sol, du riz et une étrange boîte contenant un liquide : l’eau des larmes. Sur chaque photographie, Marie-Claude pose en robe de mariée.

5vierges1.jpg

5vierges2.jpg

v4.jpg
Et s’il revenait un jour

v2.jpg
Que faut-il lui dire ?

v3.jpg
Dites-lui qu’on l’attendit

v1.jpg
Jusqu’à s’en mourir

v5.jpg

MARIE

21 mars 2008

MARIE, c’est ainsi que tous les amis de Marie-Claude l’appellent.

MARIE, en lettres capitales, on ne marque pas toujours les accents. MARIE peut ainsi être « Marie » ou « marié ».

Marié, je le suis avec Marie depuis septembre 1990.

MARIE est la première oeuvre dans laquelle Marie apparaît.

mariecolor.jpg

MARIE (pour une mariée, deux canaris et deux poissons) a été présenté en septembre 1992 à Hasselt, en Belgique, dans la galerie Il Ventuno, dans le cadre de l’exposition « Sept artistes français ».

tnn12.jpg

Descriptif : un ensemble de caisses est disposé dans une chambre blanche. Sur la caisse placée au centre, une mariée est allongée, immobile. Sur d’autres caisses, ou dans d’autres caisses en bois, deux cages contenant chacune un canari, deux aquariums avec des poissons rouges, une plante, mais également des plantes artificielles, de faux oiseaux dans des cages avec des chants d’oiseaux sur bandes magnétiques, deux néons.

tnn10.jpg

tnn09.jpg

Marie-Claude a posé ainsi cinq heures, allongée, immobile, durant tout le vernissage. Durant les autres jours de l’exposition, seule sa robe, la robe même qu’elle avait portée à notre mariage, resta posée sur la caisse centrale. Lors de ce vernissage, Marie était enceinte depuis trois mois de notre fils Paul.

tnn08.jpg

12